Eden

Forum en reconstruction ailleurs. Ne pas s'inscrire, s'il vous plait.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVANS Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Evans
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 8


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: X
Relations:

MessageSujet: EVANS Alice   Lun 22 Mar - 1:53

    Votre personnage


    Nom : Evans
    Prénom : Alice
    Surnom : Lily (Mais elle déteste ce surnom que lui ont donnés ses parents.)
    Age : Dix-sept ans
    Sexe : Féminin
    Préférence sexuelle : Bisexuelle
    Origine : Américaine

    Type d'élémentaliste : Air
    Spécialisation : Simple


    Physique :
    L
    'apparence d'Alice a toujours été des plus chétive.
    Bien qu'elle ait déjà dix-sept ans, elle a l'apparence d'une jeune adolescente de quatorze ans, et cela la complexe beaucoup. Elle est plutôt petite, ses formes ne se manifestes presque pas, et pour couronner le tout, elle a encore le visage d'une enfant. Celui-ci, assez rond, est pourvu malgré cela d'un menton fin, la bouche de la jeune fille, assez petite, et ses lèvres, rosées et fines. Un des plus grands complexes d'Alice, ou du moins, l'un des plus focalisés reste son nez, plutôt petit et mignon, mais légèrement retroussé, et en vraie fille, ce "légèrement" se transforme en "énormément" devant le miroir.
    L'apparence entière d'Alice n'aide pas du tout la féminité de la jeune fille, et bien que celle-ci le déplore, si elle n'avait pas cette chevelure blonde sauvage et indomptable, elle ressemblerait bien plus à un jeune garçon tout juste pubère qu'à l'adolescente de dix-sept ans qu'elle est.
    Mais ce point ne joue pas seulement sur le physique d'Alice qui, peut-être en rapport à ce complexe, a développé une attitude d'être plutôt indélicate, aussi, sa posture, au lieu d'être retenue, droite et délicate, devient un port terre-à-terre, cambré ou dos-rond mais jamais droit, les bras croisés ou posés sur les hanches, jamais relâchés. Sa démarche, pour qui de même, le complexe s'étend, passe de l'élégant et sautillant de la vraie jeune fille au pas déterminé et frappant du petit garçon.
    Une allure pleine donc des complexes d'Alice, qui malgré cela reste une fille, qui a du mal à s'assumer, certes, maudissant toutes les femmes à formes qu'elle croise, mais une fille quand même. Et ce trait là, elle le démontre par ses habitudes vestimentaires, qui bien sur, passent par le pantalon ample jamais serré, et les salopettes, mais elle leur préfère les petite robes. Jamais de petits hauts trop court ou plongeants ou de jupes trop courtes, jamais au-dessus du genoux. Elle aime tout ce qui fait ancien, ce qui est "kitch".
    Sa coiffure préférée reste le modèle "au-saut-du-lit". En vérité, elle ne le garde pas par préférence, mais par obligation. Sa tignasse blonde méchées n'a suivit les instructions données, pourtant avec convictions, de sa tenancière. Toujours une mèche qui part dans un sens, une autre dans l'autre, à découragée Alice bien vite, malgré la détermination qu'on lui connaît. Afin d'un peu dompter tout ça, donc, la jeune fille use de stratagèmes ingénieux tels que des serre-têtes, des barrettes dans tous les sens, des élastiques, des pinces, etc... Et avec le temps, ce geste qui était avant tout de contre-attaque, devint quotidien et esthétique. Ainsi, vous ne croiserez jamais, ou presque, Alice en pleine journée les cheveux totalement détachés, laissés au vent, car jamais elle ne se montre ainsi devant d'autres personnes, les seuls l'ayant déjà vue étant ses parents ou ses amis d'écoles les plus proches.
    En fait, Alice n'a pas vraiment de charme, elle le reconnaît au fond d'elle mais ne l'admettra jamais, et déteste qu'on le lui fasse remarquer. Et pourtant, son naturel et sa fragilité lui donnent un certain charme. La seule exception dans laquelle on reconnaît Alice reste ses yeux vairons. En effet, son œil droit est bleu azur tendit que le gauche est vert clair.


    Personnalité :
    U
    ne personnalité qui peut paraître complexe, mais qui ne l'est pas tant que ça, à bien y regarder.
    Malgré son physique, Alice reste une vraie fille, aussi son comportement s'agrémente de sauts d'humeur divers et variés, déclenchant l'ennuie de ses vis-à-vis.
    Loin d'être timide, elle n'aime pourtant pas vraiment se donner en spectacle, du moins, quand c'est un éclat de rire ou une cascade qui attire l'attention sur elle, elle s'en fiche, mais quand il s'agit, par exemple, de passer au tableau devant toute la classe, ce n'est plus la même histoire, et le bout-en-train prénommé Alice aimerait se transformer par magie en petite souris et se faufiler dans un trou.
    Sa nature est vraiment gentille, elle se préoccupe du monde qui l'entoure, y prend beaucoup d'attention et fait son possible pour le rendre meilleur, mais jamais elle ne s'appropriera ce trait de caractère, peut-être encore une preuve de timidité ou de modestie, mais lorsqu'on la complimente sur ses agissement, sans renier l'attention qu'on lui porte, elle n'approuve pas tant de mérites auxquelles elle ne s'associe pas. Une autre façon de ne pas se donner en spectacle ? Certainement. Elle ne se prend pas la tête pour ce qui est du quotidien, de sa vie, de son avenir, et pourtant, elle peut se poser milliers de questions sur des choses qui paraissent sans importance comme répondre oui ou non à une simple invitation, prendre à gauche ou à droite.
    Par contradiction, c'est une jeune fille dotée d'une étonnante détermination pour son âge, mais à qui il arrive de remettre en question ses faits passés et son être, mais encore une fois, elle fait tout pour cacher le moindre doute qu'elle pourrait avoir, et malgré ceux-ci, si elle a décidé de faire une chose, qu'elle se trouve être bénéfique ou non, elle ne reviendra jamais en arrière assumant pleinement chacun de ses choix.
    Elle est assez instable, et il en faut très peu pour l'énerver, et lorsqu'elle l'est, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin. Elle est piquante et quand elle se dispute avec quelqu'un, elle va essayer de trouver la petite chose qui fait le grand complexe chez la personne, et sans vouloir faire de mal, il lui arrive d'en faire, mais c'est la plupart du temps dans ces moments qu'elle regrette le plus ses gestes, méprisant par dessus tout les gens qui font du mal aux autres et donc elle-même, par moment, car comme tous le monde, il lui est arrivé, plus d'une fois, de faire plus ou moins mal à des personnes, qu'elle les apprécie ou non.
    Elle est très curieuse et passionnée, elle ne fait jamais rien à moitié et essaye toujours de comprendre le monde qui l'entoure. A sa façon, entendons nous.
    Mais en cour, on ne peut pas dire que ce soit une élève brillante, non, pas du tout. Elle est intelligente, mais elle ne s'en sert jamais en cour, parlant d'eux comme d'une perte de temps. Elle déteste rester assise à ne rien faire, ça l'énerve, alors c'est encore pire lorsqu'elle se retrouve derrière un bureau, cloîtrée dans une salle de cour écoutant, ou pas, un professeur spécialisé. Donc la plupart du temps, en cour, elle rêve. Car autant elle est quasiment tout le temps active, lorsqu'elle se pose dans un coin, c'est pour rêver, et pas pour se reposer. Le rêve, c'est pour elle comme pour la musique ou le sport, elle en fait pour s'évader, penser à autre chose, et quand elle va mal, elle adopte ce comportement, donc il est assez difficile de discerner ses moments de faiblesse qu'elle se plaît à cacher. Presque toujours optimiste et joyeuse, lorsqu'elle se sent mal, c'est vraiment qu'elle déprime et que quelque chose ne va vraiment pas.
    Elle ne se laisse jamais abattre car d'après elle, la vie est faite pour être vécue, et elle aime la vie, elle la croque à pleines dents, ne se souciant pas vraiment du lendemain, préférant confronté son esprit de compétition à celui de ses amis dans des défis sportifs enflammés, que de penser à ce qu'elle devrait faire demain. Le futur, bien sur qu'il l'intéresse, mais il lui fat aussi très peur. Savoir qu'un jour, elle devrait prendre de vraies responsabilités, qu'elle devrait devenir une adulte, trouver du travail, peut-être, avec un peu de chance, fonder une famille, et ensuite ? Mourir ?
    Son attitude insouciante et qui paraît pitoyablement enfantine à certaines personnes reste un moyen de ne pas affronter l'avenir et pouvoir vivre l'esprit tranquille.
    Et de toute façon, elle fait ce qu'elle veut, personne ne lui dicte sa conduite, bien qu'elle sache se calmer quand il le faut, c'est elle, et personne d'autre, qui décide si elle dt se montrer docile ou non.
    Courageuse mais pas téméraire, il arrive pourtant assez souvent qu'on se demande si elle réfléchit avant d'agir. La réponse peut être en effet très vite trouvée, mais Alice surprendra toujours par sa ruse et sa malice, qui gagne sur son esprit tactique déviant.
    Sa confiance, ou son amitié, elle n'est pas gagnée facilement. Du moins, c'est ce qu'elle aime faire croire. Avant qu'elle avoue son amitié à quelqu'un, elle va faire passer cette personne par des épreuves aussi psychologique que physique, se montrant des fois froides ou manipulatrice telle une peste de bas-âge, et pourtant, les seuls personnes avec lesquels elle s'amuse à jouer les vraies pestes, sont celles qu'elle considère comme proches d'elle et à qui elle confère toute sa confiance, même de loin, ou sans que cette personne ne s'en aperçoive.
    Lorsque l'on détient l'amitié et la confiance d'Alice, on en regrette pas le voyage, celle-ci veillant toujours au bien être de ses proches et projetant d'écraser tout obstacles défavorables à cette personne qui se dresserait devant elle.
    Mais il arrive que ses sentiments ne soient pas partagés à cause de ce caractère un peu distant, ou encore, à cause de la franchise de la jeune fille. Alice dit toujours la vérité, et rien que la vérité, qu'elle soit blessante ou non, elle reste franche dans toutes les situations aussi compliquées soient elles, ce qui arrive, comme dit plus haut, qu'elle fasse du mal sans le vouloir.
    Assez normale, donc, mais possédant ses propres traits de caractères, la petite Alice n'a pas finit de surprendre par ses humeurs.

    Histoire :
    A
    lice est née de l'union d'Elena et Vincent Evans, un couple partageant leur vie depuis sept années déjà et que la vie ne pouvait combler plus qu'avec la venue du bambin tant attendu.
    La petite vit le jour un beau matin de printemps, dans la ville de Fountain Hills, Arizona, où elle vivre pour le reste de sa vie, ou presque. La famille Evans n'était pas vraiment riche, mais elle n'était pas non plus dans le besoin, ce qui faisait qu'en plus de l'affection de ses parents, Alice ne manquait de rien, la situation familiale restant inébranlablement stable. Elena Evans, née Watts, mère à l'âge de vingt-huit ans, est photographe de mode de profession est de passion, tout comme Vincent Evans, père à trente-deux ans, Jazz-man est arrangeur à ses heures perdues.
    Toute jeune, Alice, par héritage, s'intéressa aux arts, à toutes les sortes d'arts. Ainsi, elle suivit avec son père des cours de piano et celui-ci lui apprit les rudiments du saxophone, quand à sa mère, elle l'emmener souvent sur les lieux des ses shootings, lorsqu'elle le pouvait. Mais plus étrange, car cela, elle ne le tenait d'aucun de ses parents, elle était très attirée par le sport. Mais pas par la danse, ou la gymnastique, non, par le football, l'athlétisme et le vélo.
    En classe, tout ne se passe pas pour le mieux, les rêveries et les absences répétées d'Alice ne valorisent pas le dossier d'Alice qui elle, a déjà décidée de suivre le chemin de son père, que ça plaise ou non à ses professeurs.
    Une idylle parfaite, donc, mais tout ne dur pas éternellement, malheureusement pour la famille Evans qui allait connaître la partie la plus sombre de sa vie.

    Rêvant d'une famille nombreuse, les parents d'Alice, depuis quelques années après la naissance de celle-ci, tente de lui donner un cadet.
    Seulement, la naissance de leur fille ayant déjà était une dure et longue épreuve à la débouchée incertaine, la naissance d'un second enfant était une véritable utopie pour la famille.
    Un problème de fertilité du côté de madame Evans provoquait plusieurs problèmes pour une grossesse, celle d'Alice était la seule qui avait aboutie.
    Quand Alice eut onze ans, sa mère tomba à nouveau enceinte après plusieurs tentatives, ô joie, ô gloire. Mais c'était sans compter sur la faiblesse de l'âge et du corps de la femme. Aussi, au terme du neuvième mois, l'accouchement eue lieu, comme prévue, mais par le plus grand malheur, Elena Evans accouche un enfant mort né.
    La tristesse et le deuil était à son comble dans le logis, et avec l temps, la femme plongea dans l'alcool, et, se reprochant la mort du bébé, à bout, elle reportait tout ses torts sur son mari, qui, bien que compréhensif et muet, ne put se remettre de accusations de sa femme accumulés avec la perte de son enfant.
    Au milieu de tout ça, Alice n'était pas délaissée, mais elle sentait l'amertume et la peine quand les yeux de ses parents se posaient sur elle, ou quand ils lui adressaient la paroles, aussi, elle préféra se reclure et sans savoir comment les aider, elle faisait tout pour les approcher le plus possible.
    Un jour, arriva ce qu'il dû arriver, d'un commun accord, les parents d'Alice demandèrent le divorce. La question que tous les enfants redoutent fut alors poser à la petite fille de l'époque : "avec qui veux-tu vivre, ta maman ou ton papa ?".
    Alice ne pouvait choisir entre les deux et pourtant, elle prit la décision de vivre avec son père, la profession de sa mère l'obligeant à des déplacements incessants.
    Ayant une grande complicité avec son père, elle ne regretta pas son choix, mais malgré la tendresse et l'amour paternel qui lui était offert, quelque chose manquait au cœur de la jeune fille ; son père, depuis la tragédie, avait beaucoup de mal à renouer avec sa passion, la musique.
    Des années passèrent ainsi, Où Alice dû apprendre sans son père à manier un piano et un saxo', des année où elle employait tous les moyens possibles et imaginables pour redonner goût à la musique à son père, qui lui, s'enterrait dans le silence oppressant de leur maison.
    Un jour, à l'aube de ses seize ans, elle craqua et n'en pouvant plus de la surdité dont son père faisait preuve devant tous les efforts de son enfants, Alice décida de passer une nuit dehors, rassemblant ses souvenirs et ses pensées pour faire le point sur sa vie.
    Elle passa donc de la fenêtre de sa chambre au sol du jardin à huit heure, elle évita la fenêtre du salon où son père lisait silencieusement, et alla se rendre au parc de Foutain Hills, qui offrait une vue imprenable sur le lac.
    Elle passa une nuit blanche, assise sur sa balançoire, à contempler la vue tout en passant à tout ce qu'elle était.
    Au petit matin, quand elle fut rentrer, elle ne trouva pas son père.
    Trouvant ça étrange, elle se rendit d'abord à l'école avant de passer aux recherches. Là, elle fut informer par son professeur principal que la directrice l'attendait dans son bureau. Pensant à une réprimande de routine, Alice s'y rendit, préparant des répliques aux sermons de madame.
    Mais une fois dans le bureau, le ton apitoyant et tendre de la femme alerta Alice qui comprit bien vite qu'il ne s'agirait pas de réprimande.
    Une fois mise en situation, la directrice apprit sans détour à la jeune adolescente que son père avait été victime d'un accident de voiture hier au soir.
    Ceci expliquant l'absence paternel au logis. Paniquée, Alice prit des nouvelles de son père, la directrice proposa de l'accompagner aux urgences où son père était interné. Là, elle trouva un père inconscient. Elle comprit, grâce au rapport de police que l'accident avait eu lieu alors que Vincent, paniqué de ne pas trouver sa fille dans sa chambre, avait fait le tour de la ville à toute vitesse pour la trouver, imaginant un malheur. Malheureusement, c'est à lui que celui-ci arriva.
    Pleine de remord et de tristesse, aux milieu des sanglots de la jeune fille au chevet de son père, on vint l'informer que c'est sa mère qui prendrait en charge la suite des opérations.
    Un matin, toujours auprès de son père, elle lui fit ses au revoir, promettant de revenir quand il se serait réveillé de son coma.
    Elle déposa un baiser sur sa joue, ses valises et son chauffeur l'attendait en bas de l'hôpital pour la conduire à l'aéroport.
    Un dernier regard à son père et elle passa la porte de la chambre de celui-ci.
    Et personne ne la revit depuis ce jour.

    Pour ceux qui ont plus de 16 ans, votre vie sur l'île depuis votre enlèvement :
    E
    lle ouvrit les yeux, lentement.
    La lumière l'éblouissait, et autour d'elle, des bruits qu'elle semblait distinguer, des sons. A moins que ce ne soit dans sa tête.
    La lumière lui faisait mal aux yeux, elle éleva avec mal son bras droit qu'elle sentait courbaturer et le posta devant ses yeux pour ne pas les abîmer plus.
    Elle sentait que sa tête allait exploser, et seul quelques gémissements sortaient de sa bouche en réponses aux quelques sons inintelligibles qu'elle semblait entendre.
    Un instant passé, sa vue s'éclaira, et elle distingue à peu près le plafond aussi blanc maculé que les murs qui l'entourait. Les sons devinrent des voix, des voix prononçant des mots, formant des phrases.
    Après les formalités habituels, elle apprit qu'elle se trouvait dans un hôpital, et cet homme, ce médecin au nom imprononçable, tout en procédant à l'habituel teste de reflexe, présentait la situation à la jeune fille.
    Celle-ci passa sa main surson front qu'elle croyait sentir chaud, mais ce ne devait être vraiment qu'une impression, ou une fièvre passagère. En y pensant bien, on crevait de chaud là-dedans.
    Alice tenta d'enlever la veste imaginaire qu'elle pensait porter quand elle s'aperçut qu'un bon patient, elle portait une blouse d'interné.
    Une fois ses esprits complétement revenus, elle s'aperçut de l'absurdité de l'histoire qu'on lui avait compté, et pourtant, après une crise d'hystérie incontrôlable, elle pu sortir de l'hôpital et reconnu bien l'endroit comme on le lui avait décrit "Eden", son nouveau chez elle.
    Elle mit un moment à se faire à cette nouvelle vie mais elle y arriva. Bien sur, ses pensées se tournaient à chaque instant vers sa famille.
    Son père, accidenté à cause de sa disparition d'une nuit, comment réagirait sa mère, pour une disparition longue de plus d'un an ?
    Mais tout cela, elle décida de le laisser de côté, et de ne pas parler de sa famille à qui que ce soit, afin de ne pas la plonger dans la nostalgie, et de pouvoir vivre comme elle l'entend, dans ce lieu, auquel elle n'aurait jamais pu rêver, ce lieu utopique et merveilleux, ce lieux qu'ils nomment "Eden".

    Profession/Rang : Aucun pour le moment.
    Avez-vous déjà choisi un clan ? : White Eagles
    Autre :

    A propos de vous


    Présentez-vous en quelques lignes : Pas de grandes choses à dire sur moi. Je garderai mon patronyme pour moi, si vous n'en voyez pas d'inconvénients, mais sur d'autres forums, je suis connue sous le pseudonyme de Kayu, à cause d'un jeu de mot des plus incompréhensible. J'ai 16 ans, une jeune lycéenne donc qui vit dans le sud de la France, où j'ai vécue depuis toute petite. Concernant le rp, cela fait bientôt 3 ans que j'en fais, mais avec un petit temps d'arrêt de presque un an.
    En dehors de l'ordi', j'aime particulièrement la musique, j'en écoute tout le temps, je sais, c'est mal. Je joue de la basse et je fais de la danse, du hip hop. Pas plus à dire, désolée, pressez de pouvoir commencer =)
    Comment avez-vous connu le forum ? : Bouche à oreille
    Et qu'en pensez-vous ? : Pour l'instant, rien à redire, l'univers est très finement décrit, et ça, ça me plaît particulièrement.
    Combien de temps pouvez-vous consacrer au forum : Ca dépendra de la période, mais en général, je viens assez souvent.
    Désirez-vous de l'aide au RPG ? : Je vais essayer de me débrouiller seule.
    Avez-vous lu le règlement ? Code OK by V

    Autre : X


Dernière édition par Alice Evans le Lun 22 Mar - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella McKinley
Elémentaliste Terre
Elémentaliste Terre
avatar


Messages : 182


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Terre
Rang / Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Lun 22 Mar - 20:10

Trop... Trop mignonne... *Fond*

Erm. Bienvenue à toi \o/ J'aime beaucoup ton personnage pour 3 raisons... Elle est mignonne, bisexuelle, et elle est surnommée Lily. *kof kof*

Ah oui, et elle est chez les White Eagles, c'est cool ça !

Bref, joli kit au passage~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kail Low
Elémentaliste Terre
Elémentaliste Terre
avatar


Messages : 258


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Terre/Roche
Rang / Profession: Botaniste/Animologue
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Lun 22 Mar - 21:46

Salut Lou !

Juste une chose : C'est pas parce que t'es une amie en IRL que je vais t'épargner.
Bastoooon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Evans
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 8


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: X
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Lun 22 Mar - 21:51

Ah ! Et moi qui voulais garder mon prénom pour moi ! Traître ! xD
Mais sinon, je suis pas sûre que mon perso' ait le caractère propice à se battre, à voir, à la limite, ça pourrait être marrant~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Mar 23 Mar - 0:30

Bienvenue ô recrue de Kail ! ^^"
Lou c'est mignon comme prénom x) Et écouter tout le temps de la musique, je ne pense pas que ce soit mal =O

Bon pffiou j'ai lu toute ta fiche \o/ La longueur n'est pas un problème, surtout qu'elle est bien écrite mais la chose que je me dit après avoir lu tout ça, c'est que je n'ai quasiment rien retenu parce que pas assez de concision. L'information importante est noyée par un tas de blabla qui l'entoure et qui fait des phrases looongues. Bref, mon cerveau a été engourdi par cette bouillie de mots et n'a presque rien retenu d'essentiel. C'est surtout au niveau de sa personnalité qui, je trouve, est assez contradictoire et bourrée d'exceptions. Sinon le reste ça va.
Ça me fait penser à ces longs articles intellectuels que nous fait lire ma prof de grec. Les phrases sont tellement longues, pleines de subordonnées qu'on arrive plus à retrouver le début et donc le sens. Mais moi-même je comprends car je blablate beaucoup aussi ^^"

J'ai également repéré quelques fautes d'orthographe un peu bêtes, mais c'est de l'inattention je suppose. Par exemple :
Citation :
Elena Evans, née Watts, mère à l'âge de vingt-huit ans, est photographe de mode de profession est de passion, tout comme Vincent Evans, père à trente-deux ans, Jazz-man est arrangeur à ses heures perdues.
Citation :

tout en passant à tout ce qu'elle était.

Sur ce, je n'ai rien d'autre à dire donc je file te valider ! =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.1fr1.net
Alice Evans
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 8


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: X
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Mar 23 Mar - 0:47

Désolée pour les fautes et le "blabla", comme tu dis, mais en fait, je m'en étais aperçut moi même quand je l'ai écrite. Il arrive des fois où je fais ça volontairement, mais cette fois, c'était pas vraiment voulu, et j'avoue qu'après avoir tout relu, je me dis que si je ne l'avais écrit, je ne me repèrerais pas, encore désolée =/
(C'était hier soir, il était tard, j'étais fatiguée et tout et tout TT_TT)
Merci donc de me l'avoir fait remarquer, merci de l'accueil et de la validation~

Par contre, j'ai une question : il y a un topic précis où je dois écrire mon premier post dans la partie rp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: EVANS Alice   Mar 23 Mar - 21:10

Mais de rien. Moi aussi je viens de relire un peu et ça passe mieux. Probablement parce que je l'avais lue tard aussi ^^" Enfin bref, ce n'est pas bien grave =)

Et pour répondre à ta question : non, tu n'es pas obligée de commencer le RP dans un endroit particulier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.1fr1.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: EVANS Alice   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVANS Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: ~ Le Commencement ~ :: Grimoire des Présentations :: Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit