Eden

Forum en reconstruction ailleurs. Ne pas s'inscrire, s'il vous plait.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jarod Connolly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Jarod Connolly   Mer 17 Mar - 16:38

Votre personnage


Nom : Connolly.
Prénom : Jarod.
Surnom : Stargazer, une sorte de pseudonyme qu'il utilise pour les courses.
Age : Vingt ans.
Sexe : Masculin.
Préférence sexuelle : Hétérosexuel.
Origine : Irlandais.

Type d'élémentaliste : Feu.
Spécialisation : Aucune.


Physique :

Comment ne pas trouver Jarod bel homme ? Belle carrure, belle stature, belle allure. Le mètre quatre-vingt-cinq, il pèse soixante-dix kilos de muscles. Musclé, oui, Jarod l'est. Pourtant, peu de personnes le remarquent, et c'est là que réside sa force. Qui pourrait soupçonner cette chemise immaculée mais froissée de cacher de puissants biceps ? Personne, à priori. Il est vrai que la première fois qu'on croise ce bel étalon, ce que l'on remarque, c'est bien son étrange élégance. Celle-ci tient principalement de ses habits ; il porte un ensemble de serveur, bien qu'il n'ait jamais travaillé en tant que tel, en vérité.

Comme je le faisais remarquer précédemment, sa chemise blanche n'est jamais repassée, son gilet noir, quant à lui, a régulièrement de faux plis, alors que son pantalon -également noir- semble à peu près repassé mais est tenu par une ceinture ayant la fâcheuse manie de pendre. Et c'est sans compter son col à moitié relevé, ses manches elles aussi aléatoirement relevées, et son nœud papillon ballant. A vrai dire, les seules choses «nettes» chez lui sont ses chaussures -toujours cirées- et la chaîne en argent qu'il cache sous ses vêtements.
C'est donc une élégance qu'on peut qualifier de rebelle dont je vous parle.

Vous avez maintenant pu le constater : tout chez Jarod est rebelle, en effet. A commencer par ses vêtements, oui, mais pas que. Ses cheveux ne sont pas en reste. Cette belle chevelure d'un blond cendré est néanmoins capricieuse : quand bien même il déciderait de la couper, ses mèches rebelles reviendraient toujours devant ses yeux. Cela fait bien longtemps -depuis l'adolescence, en fait- que Jarod a renoncé à les discipliner. Chaque mèche va donc là où elle veut bien aller, et quand elle veut bien y aller. Un peu comme leur propriétaire, à vrai dire... Peut-être y a-t-il un rapport quelconque ?

Cette chevelure indisciplinée gouverne un visage assez doux, aux traits relativement fins. Pourquoi tant nuancer ces termes ? Tout simplement parce que si lorsque le beau jeune homme dort, il ressemble littéralement à un mannequin -une poupée, si vous préférez-, la plupart du temps, lorsqu'il est éveillé, son expression change radicalement et ses traits semblent se modifier. Quel dommage, lorsque l'on voit que la pâleur de sa peau met si bien en valeur la finesse de son menton et l'attrait de ses lèvres !

Pourtant, ce qui modifie tant l'adorable bouille de notre charmant élémentaliste, ce sont bien ses yeux. D'une couleur noisette, on pourrait parfois apercevoir, à l'aide d'un rayon de soleil, des nuances de rouge. Nuances qui les rendent assez démoniaque suivant son interlocuteur... Cependant, je ne peux pas nier qu'ils sont beaux. Grands, bien dessinés, il y brille un éclat -rouge ou pas- fougueux qui dynamise tout son visage et le caractérise vraiment. Là encore, quel dommage que ses sourcils soient si souvent froncés...

Personnalité :

Ah, je vous vois venir, vous allez sans doute me dire : «On l'a déjà deviné, son caractère, au Jarod... Il doit être aussi rebelle qu'un adolescent en crise.» Et là, vous n'avez pas tout à fait tort... Mais vous n'avez pas totalement raison. Il est vrai que Jarod refuse toute forme d'autorité en général, et plus particulièrement lorsqu'elle vient de personnes qu'il n'estime pas beaucoup. Fermement opposé à la domination des Black Tigers, c'est principalement pour cette raison qu'il a rejoint les White Eagles, bien qu'il soit loin d'admirer leur chef.

Malgré ça, il prend son rôle à coeur, comme toutes les choses qu'il entreprend : Jarod est véritablement un passionné. Comme son élément, il est ardent, actif et surtout insaisissable. Ses réactions sont imprévisibles, malgré son entêtement évident. Têtu, ça oui, il l'est. Une fois qu'il s'est mis une idée en tête, vous aurez beau essayer, il s'en décrochera difficilement... C'est peut-être pour cette raison qu'il se montre si rancunier : ses ennemis le sont depuis toujours et le resteront pour longtemps.

Cependant, il n'y a pas que du mauvais chez notre élémentaliste, puisqu'il se montre -en général- assez ouvert, et parfois même extraverti ! Il faut dire que dans son clan, il est plutôt apprécié, surtout par les demoiselles, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, pour son âge qui lui octroie une bonne expérience et maîtrise de son élément. Ensuite, pour son talent et sa combattivité lors des courses de planches, auxquelles il participe sous le nom de «Stargazer», bien que tout le monde sache qui il est réellement. Enfin et surtout, Jarod est populaire grâce à sa passion : la musique. Jouant de la guitare depuis tout petit, désormais il chante, et se produit parfois au piano-bar, où il a d'ailleurs appris à jouer un peu de piano. Pourtant, il préfère toujours sa guitare acoustique, dont il ne se sépare presque jamais.

Son cercle d'amis n'est pourtant pas immense, puisqu'il ne s'est jamais rapproché de ses quelques fans. A vrai dire, la plupart du temps, le jeune homme ignore les filles qui l'approchent, ou ne les considère même pas comme de petites amies potentielles. Il n'y a qu'une seule fille dans son coeur, et il la déteste du plus profond de son âme. Il passe la plupart du temps à parler d'elle, mais malheureusement, pas en bien. C'est son obsession, sa rivale, son défi. Les occasions ne manquent pas de s'opposer à elle, et on dirait presque que Jarod n'est vivant que lorsqu'il la voit. Bon, haineux, certes, mais vivant...

En résumé, Jarod n'est pas vraiment quelqu'un de complexe, et même s'il paraît être trop parfait au premier abord, on se rend vite compte de ses défauts. Ainsi, si notre bel élémentaliste est sportif, adroit, vif, passionné et talentueux, il est également rebelle, têtu, lunatique et rancunier. Humain, en somme, me direz-vous... Sûrement. Même si en voyant son regard s'enflammer, littéralement, vous ne le penserez plus pour très longtemps.

Histoire :

Waterford, sud-est de l'Irlande, un glacial jour de février. C'est dans la petite et coquette maison du couple Connolly, Kean et Moreen, que naît leur unique fils : Jarod. Celui-ci arrive comme une bénédiction lors de leur cinquième année de vie commune, année particulièrement difficile. Moreen vient de perdre son travail alors que Kean est au chômage depuis l'hiver dernier. La petite tête blonde consolide donc le couple, encourageant les deux amoureux à se mettre à la recherche d'un emploi stable afin d'assurer les dépenses de leur bambin.

Malheureusement, ils n'en trouveront ni l'un ni l'autre. Moreen enchaîne les petits boulots assez mal payés. Son mari, lui, est un musicien dans l'âme et a toujours rêvé de vivre sa passion. Il parvient à faire quelques concerts mais n'atteint jamais le succès escompté. Malgré leur situation financière difficile, les parents de Jarod l'élèvent et lui offrent toute l'affection dont il a besoin. Les neuf premières années de la vie du petit garçon sont donc plutôt calmes et agréables. Et tous les parents en viennent à envier le calme et la douceur de ce petit ange, qui en plus d'être bon élève, est d'une générosité bouleversante.

C'est lors de ce neuvième printemps que Jarod est initié à ce qui deviendra rapidement sa passion, sa raison de vivre : la musique. Son père, qui a finalement retrouvé du travail, souhaite se rapprocher de lui en partageant sa passion. Il lui offre sa plus belle guitare, une folk acoustique, et lui apprend à en jouer. Deux années s'écoulent ainsi, toujours aussi paisiblement que précédemment, même si Jarod est trop plongé dans ses partitions pour se rendre compte que ses parents sont au bord de la rupture. Ou peut-être fait-il semblant de ne pas entendre leurs incessantes disputes nocturnes, couvrant leurs cris par les mélodieux sons de sa folk...

A son onzième été, le couple Connolly se brise. Moreen ne supporte plus de s'épuiser au travail, et surtout l'attitude nonchalante de son mari. Kean, lui, n'en peut plus de délaisser ses instruments pour un travail qu'il déteste ; il n'a jamais renoncé à son rêve. D'autant plus qu'il pousse son fils à suivre ses traces, ce qui déplaît fortement à sa femme, qui veut que son fils ait une situation stable et n'ait jamais à souffrir des mêmes difficultés que ses parents. Ne parvenant plus à trouver un compromis, ni même à s'entendre, ceux-ci se séparent. Vient alors le dilemme que chaque enfant redoute :

« Avec qui veux-tu vivre ? Papa ou maman ? »

Et Jarod n'a jamais voulu répondre à cette question. Tout simplement car sa réponse a toujours été qu'il souhaite vivre avec ses deux parents, et pas l'un des deux. Ainsi, la justice décide pour lui et il vit désormais avec sa mère, tandis que son père déménage dans le nord de l'Irlande. Quelques mois après ce douloureux déménagement, Moreen rencontre un autre homme, John, pour qui son cœur bat comme jamais. Emporté par leur dévorante passion, ils décident de se marier. Cependant, Jarod ne comprend pas cette décision, et l'accepte encore moins. La première rencontre entre le garçon et son futur beau-père se déroule très mal, comme on pouvait le prévoir.

Les années que Jarod passe dans ce climat extrêmement tendu le poussent petit à petit sur une autre voie que celle qu'il avait jusque là empruntée : fini le sérieux, la douceur, la générosité, et surtout l'obéissance. Pourtant, il y a une chose qui ne change pas, c'est l'amour qu'il éprouve pour la musique, et surtout pour la guitare que son père lui a offert. Il la conserve précieusement, l'entretient régulièrement et ne laisse personne s'en approcher. A partir de ses quatorze ans, l'adolescent enchaîne les infractions plus ou moins sérieuses et passent de nombreuses nuits au poste de police. Si lors de sa première année de débauche, sa mère vient le récupérer à chaque fois, il n'en est plus de même après qu'il ait commis une «grosse bêtise». Pour lui, ce n'était qu'un règlement de comptes. Pour la justice, c'était une agression.

« Tu comprends que tu ne nous laisses pas le choix ?... » soupire Moreen.
« Arrête de faire l'hypocrite. Je sais que t'en as rien à faire, et ça tombe bien, moi non plus. » rétorque son fils, affalé sur un sofa.
« Ne parle pas comme ça à ta mère, Jarod. Nous sommes sérieux, tu dois l'être aussi. » siffle John, prêt à sortir de ses gongs.

C'est dans cette ambiance peu joviale que le seizième anniversaire de Jarod est célébré. Inutile de vous préciser qu'il vient, encore une fois, de finir au commissariat. Et inutile d'ajouter que ses parents souhaitent purement et simplement se débarrasser de lui. Ils lui proposent plusieurs solutions ; des internats, des proches prêts à l'héberger, des associations s'occupant de jeunes délinquants... L'adolescent fait la sourde oreille, jusqu'à ce que sa mère s'effondre en larmes. Pendant de longues minutes, il la regarde pleurer tandis que son beau-père tente de la réconforter. Puis, très calmement, il passe le seuil de la maison et part. Plus personne ne le revit depuis ce jour.

Pour ceux qui ont plus de 16 ans, votre vie sur l'île depuis votre enlèvement :

Comme tous les autres, Jarod se réveille dans une chambre dont le blanc est si pur qu'il agresse ses pupilles fatiguées. Il ne parvient à se souvenir du pourquoi ni du comment il est arrivé ici. Son souvenir le plus récent est sa «fugue» mais... Que s'est-il passé ? Plus il tente de trouver une réponse à cette question et plus son esprit est confus. Finalement, il abandonne cette tâche vaine lorsqu'un homme entre silencieusement dans la pièce. Il se présente rapidement mais Jarod oublie aussitôt son nom. Alors, l'inconnu lui explique la situation, répond à toutes ses questions ; le nom de cet endroit, la raison de sa présence ici, la nature des pouvoirs des élémentalistes... Mais il reste une question à laquelle l'homme n'arrive pas à répondre : comment est-il arrivé ici ?

Lassé, jugeant que les informations de l'accueilleur trop maigres, Jarod part de l'hôpital sans prendre la peine d'écouter ce qu'il lui reste à dire. Il marche un long moment, seul, observant le nouveau monde l'entourant. Toutes les personnes qu'il croise sont jeunes ; il n'y a que des adolescents ou de jeunes adultes, mais pas de personnes âgées. Mais qu'est-ce que cet endroit ? Enfin, le jeune garçon arrive devant un bâtiment qui ressemble à une auberge. Il entre, s'assoit au bar, et se prend la tête entre les mains. Personne ne fait attention à lui, comme si le fait qu'une nouvelle tête arrive ne les étonnent pas le moins du monde. Pourtant, une voix retentit sur sa droite. Une femme brune, les cheveux bouclés et le regard félin s'assoit à côté de lui.

« Tu es nouveau, hein ? Comment tu t'appelles ? »
« C'est pas plutôt à toi de te présenter, madame ? » rétorque Jarod.
« Tu n'as pas tort. Je m'appelle Lucie. » rit-elle.
« Jarod. »

L'adolescent et Lucie discutent ainsi un long moment. Étrangement, il se confie à elle, lui fait part de son trouble, de ses doutes. La jeune femme l'écoute d'une oreille attentive mais répond à ses questions par d'autres questions. Puis, elle aborde un sujet que l'accueilleur n'a pas énoncé -ou n'a pas eu le temps d'énoncer-, les clans. Elle décrit chacun d'entre eux d'un point de vue assez neutre, mais sa voix trahit son émotion lorsqu'elle parle des Black Tigers : Jarod conclue immédiatement qu'elle appartient au clan opposé, les White Eagles. Lucie semble apprécier sa perspicacité et lui propose donc de les rejoindre. Invitation à laquelle le garçon répond positivement.

Si Jarod accepte de se joindre à la lutte acharnée des White Eagles contre la domination des Black Tigers sans une réelle conviction, son attitude va radicalement changer trois ans après son arrivée. Ce jour-là, il participe à une course de planches, comme à son habitude. Il ne reste plus qu'une course, la finale : les White Eagles contre les Black Tigers. Autant dire que la tension est à son comble. Dans l'équipe adverse, l'élémentaliste remarque une nouvelle tête : une jeune fille aux cheveux roux, le regard vif et espiègle. A vrai dire, il pense que la course est déjà gagnée. Après tout, comment est-ce qu'une débutante pourrait le battre, lui, le Stargazer ?

Et pourtant... Durant la course, la nouvelle venue ne cesse de poser des problèmes à Jarod. Lui qui excelle dans l'art d'esquiver manque pour la énième fois de tomber de sa planche. Voilà un véritable coup de foudre qu'il reçoit, mais pas dans le bon sens. En effet, l'inconnue aux cheveux flamboyants manipule la foudre. Et même si elle ne maîtrise pas très bien son pouvoir, elle parvient tout de même à esquiver chaque attaque du coureur adverse. Résultat, l'équipe des White Eagles perd. Depuis ce jour, l'élementaliste de feu déteste cette fille : Phoebe Foster.

Quand bien même, lors de la course suivante, Jarod remarque qu'un objet scintillant tombe sur la planche de la jeune femme. Celle-ci, en prenant un virage trop serré, fait à nouveau tomber l'objet sur le sol, tentant vainement de le rattraper. Malheureusement, elle n'y parvient pas, et avec une expression terriblement douloureuse sur le visage, elle continue sa course. Dans un élan de curiosité, ou de quelque chose d'autre, l'élémentaliste qui a observé la scène pousse sa planche à piquer jusqu'au sol, au risque de s'écraser lamentablement.

Évidemment, c'est le sous-estimer que de penser qu'il peut chuter à un tel moment. Cependant, il perd une précieuse minute à ramasser l'objet et à le glisser dans sa poche. A la fin de la course, le jeune homme l'examine à loisir : il s'agit d'une chaîne en argent, plutôt masculine... Qu'est-ce que Phoebe Foster faisait avec ça ? Est-ce qu'elle lui appartient vraiment ? Venant d'une fille si féminine, cela paraît plutôt louche. Finalement, Jarod sort de ses pensées et attache la chaîne autour de son cou, puis la dissimule sous ses vêtements avec rage, le regard néanmoins confus.

Dès lors, l'élémentaliste de feu garde le collier, même si il ne rêve que de vengeance. Chacune de leur rencontre ne fait que renforcer le mépris qu'il éprouve envers cette fille et son clan. Grâce à cette motivation nouvelle et inestimable, Jarod a fourni tellement d'efforts qu'il a été promu au rang de bras droit des White Eagles. Il prend désormais son rôle plutôt à cœur, même si son seul but et son unique obsession reste d'infliger une cuisante défaite à sa rivale, et pas seulement durant les courses...


Profession/Rang : Bras droit, Coureur
Avez-vous déjà choisi un clan ? White Eagles.

A propos de vous


Présentez-vous en quelques (ou plusieurs ^^) lignes : Bon, vous me connaissez déjà, mais autant mettre ma présentation à jour. =)
Je m'appelle toujours Laura, par contre, maintenant j'ai 15 ans et demi xD. J'aime -attention, longue liste en vue!- le RP, dessiner/gribouiller, la musique, la guitare, les chats, le graphisme/gribouillis, le chocolat, le français, l'anglais, le japonais, lire, écrire, et tout ce qui est petit/mignon/sucré. Bref, je n'ai pas changé, j'ai juste vieilli. ='(
Comment avez-vous connu le forum ? La première fois, sur un top site. Là, je le connaissais déjà.
Et qu'en pensez-vous ? Suite à quelques difficultés administratives, je n'ai pas pu l'épouser... Mais je l'aime toujours autant !
Combien de temps pouvez-vous consacrer au forum : Assez de temps pour me permettre un second compte ? =D Plus sérieusement, j'essaie de passer tous les soirs, mais le rp dépend de ma quantité de travail.
Désirez-vous de l'aide au RPG ? Je suis censée la donner... =O
Avez-vous lu le règlement ? [Code Ok by V]

Autre : Le voici le voilà, le second compte de Matty, aka Matthias Ioannis
Revenir en haut Aller en bas
Kail Low
Elémentaliste Terre
Elémentaliste Terre
avatar


Messages : 258


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Terre/Roche
Rang / Profession: Botaniste/Animologue
Relations:

MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Mer 17 Mar - 18:15

Tu veux te battre? J'te prend quand tu veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Mer 17 Mar - 19:31

Hohoho, attention mon petit, tu risques de te brûler les ailes~ !
Revenir en haut Aller en bas
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Mer 17 Mar - 21:08

Fiche parfaite, un peu longue mais très agréable à lire. Very Happy Donc je te valide et tu peux commencer le RP ^^"

P.S : n'oublie pas de remplir ta fiche de perso :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.1fr1.net
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Mer 17 Mar - 22:07

Désolée que l'histoire soit si longue T_T' J'ai pas arrêté de rajouter des bouts, et donc, voilà...

Enfin bref, merci =)

PS : J'y cours, j'y nage, j'y vole !
Revenir en haut Aller en bas
Emily Jones
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 130


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu / Métamorphe -> Phoenix
Rang / Profession: Espionne
Relations:

MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Jeu 18 Mar - 21:52

    Re-Bienvenue à Eden =)
    Génial ta fiche de présentation ! Comme le dit Violette, elle est très agréable à lire Very Happy
    Pour Phoebe Foster tu vas la créer pour qu'un membre la joue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: Jarod Connolly   Jeu 18 Mar - 22:27

Phoebe Foster est déjà jouée jouée par quelqu'un. Ce sera le deuxième compte de Jazz Boyle ^^"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.1fr1.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jarod Connolly   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jarod Connolly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: ~ Le Commencement ~ :: Grimoire des Présentations :: Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit